Erosion2014

cristal soufflé dans un moule en glace, installation de 16 éléments, entre ø 7 x 5 cm et ø 30 x 25 cm chacun

Sylvie de Meurville, commissaire, à propos d’Érosion:

“Mathilde Caylou a choisi une roche dans les Vosges, un grès qui jadis a porté un glacier, elle l’a moulé et a ensuite moulé ce moule pour pouvoir y couler de l’eau et obtenir sa réplique en glace. Dans cette forme de caillou en creux elle a soufflé du cristal. Le choc thermique produit par le contact du verre en fusion et de la glace de quelques 1100 °C est spectaculaire comme en témoigne la vidéo. Les pièces réalisées successivement, jusqu’à destruction totale du moule, portent la trace de cette violence qui rejoint le caractère tellurique de la roche initiale. La glace et le verre se déchirent de façons différentes, seul le cristal peut matérialiser la mémoire de leur combat; la mémoire de la glace, elle, s’efface rapidement, et nécessite une captation vidéo pour être conservée. L’artiste a insuflé cette rencontre originelle entre les éléments dont les traces desssinent le paysage des montagnes des Vosges.”