Tourbière2020

pâte de verre polie, verre dichroïque, 29 x 14,5 x 18 cm

« Tourbière » est une oeuvre caractéristique de son protocole de création. Elle enferme néanmoins une approche technique complexe et un matériau nouveau dont l’utilisation a été induite par ce phénomène aperçu à la surface du sol vendéen. Grâce à une prise d’empreinte, réalisée au moyen d’une couche de plâtre déposée à même la terre, elle vient en capturer les aspérités. Puis, elle les transpose en un bloc de verre d’une vingtaine de kilos, fondu selon une technique de moulage du verre : le casting. L’apparence de l’oeuvre évoque autant une coupe géologique que l’imagerie médicale et traduit le souhait de l’artiste de révéler ce que la terre ne laisse voir : les différentes strates du sol et son process de transformation. Son aspect massif vient par ailleurs accentuer la pesanteur de la matière et du temps, son propos sur la formation de la tourbe non pas par le parcours et la trajectoire de l’eau, mais par son inertie. En transparence, derrière ses parois délicatement polies à l’eau et au carborundum, de multiples couches se distinguent et le regard peut ainsi pénétrer dans les profondeurs du sous-sol, découvrir cette matière organique fossile formée par accumulation.

Eric Sébastien Faure-Lagorce